Master Ingénierie Mathématiques

Lien vers la présentation en format pdf

Le Master Ingénierie Mathématiques est une année de M2 ouverte à des étudiant.e.s ayant un niveau de M1 en mathématiques. La formation accueille des étudiant.e.s en alternance ou bien en scolarité classique. Ce Master est composé de 3 majeures distinctes:

  • IMPE Ingénierie et Mathématiques Pour l'Entreprise
  • IFMA Ingénierie Financière et Modèles Aléatoires
  • ISDS Ingénierie Statistique et Data Science

Les cours de début d'année sont communs aux différentes majeures, puis il y a une spécialisation pour chaque majeure. L'informatique et les projets sont au coeur de la formation.

Public visés, prérequis

Ce parcours s’adresse à des titulaires d’une première année de Master de Mathématiques (une composante de mathématiques appliquées est souhaitée) ou de Mécanique (pour la majeure IMPE-mécanique), ou de titres équivalents. Pour la majeure IMPE, des connaissances de base en analyse numérique matricielle et des équations différentielles ordinaires (EDO), et en équations aux dérivées partielles (EDP) sont souhaitées. La majeure IFMA (Ingénierie Financière et Modèles Aléatoires) s’adresse à des candidat.e.s ayant déjà une formation en probabilités de niveau M1. La majeure ISDS (Ingénierie Statistique et Data Science) s’adresse à des étudiant.e.s sortant de la deuxième année de la filière Ingénierie statistique et data sciences de l’ISUP ou de la première année d’un master de mathématiques appliquées avec une spécialisation en probabilité et statistiques

Admission sur dossier (pour chaque majeure).

Organisation globale

Chaque majeure est contrainte, et ne permet que peu de choix dans les enseignements suivis. Les trois majeures ont une structure en UE identique, avec certains enseignements de probabilités-statistique ou d’analyse numérique communs à deux ou trois majeures. Un cours obligatoire d’Anglais est également proposé aux trois cursus, il est assuré par le Département de langues qui offre la possibilité d’un entrainement au Toeic.

La première partie de l’année à l’université est structurée en trois blocs:

  • un bloc de base sur 7 semaines,
  • un bloc fondamental sur 8 semaines,
  • un bloc d’options sur 10 semaines.

De manière à rendre possible l’alternance, les cours et examens communs aux étudiant.e.s en formation initiale et aux apprenti.e.s ont lieu

  • du 07 septembre 2020 au 15 janvier 2021: les lundis, mardis et mercredis.
  • du 19 janvier au 31 mars 2021: les lundis et mardis.

Les étudiant.e.s en formation initiale (non apprenti.e.s) sont susceptibles d’avoir des enseignements les autres jours également. A la suite de cette période de formation (à partir du mois d’avril), les étudiant.e.s en formation initiale effectuent un stage long en immersion complète en entreprise ou dans un grand centre de recherche. Pendant cette période les étudiant.e.s apprenti.e.s sont à temps plein dans l’entreprise

Modalités d'inscription 2020-2021

  • Parcours initial classique, sous statut étudiant donc candidature et pré-inscription sur le site de l'université
    • Ouverture des inscriptions le 27 mai 2020: lien Master SU
    • Dossier d'inscription à venir
    • Il faut un dossier d'inscription par majeure
    • Prérequis sur les pages des différentes majeures
  • Parcours initial par apprentissage, sous statut apprenti candidature et pré-inscription via le site du CFA, candidatures ouvertes et dépôt des dossiers avant le 30 avril (cf. page apprentissage)

Environnement scientifique

Laboratoire de Probabilités, Statistiques et Modélisation (LPSM)

Ce laboratoire résulte de la fusion du Laboratoire de Probabilités et Modèles Aléatoires (LPMA) et du Laboratoire de Statistique Théorique et Appliquée (LSTA). Les thèmes de recherche abordés dans ce laboratoire concernent des domaines très variés et recouvrent aussi bien des mathématiques fondamentales que des applications et des interactions dans des domaines aussi divers que la médecine, les sciences humaines, les sciences de la vie, l'astrophysique, la finance ou les assurances…

Laboratoire Jacques-Louis Lions (LJLL).

Avec plus de 160 membres, le Laboratoire Jacques-Louis Lions est l’un des plus importants laboratoires de France en mathématiques appliquées. Le coeur de son activité porte sur l’analyse de modèles mathématiques de phénomènes réels, sur l’approximation de leurs solutions et leur simulation sur les architectures les plus performantes avec tout l’éventail qui les unit. La modélisation est le plus souvent basée sur les équations aux dérivées partielles.